Les 3 qualités essentielles de tout bon comptable agréé

12/05/2016

On peut connaître la comptabilité et la fiscalité sur le bout des doigts sans pour autant être un bon comptable agréé. Cette profession requiert une certaine maîtrise technique de son domaine, mais cette compétence est loin d’être suffisante. Il faut également disposer d’aptitudes en matière de communication et d’analyse pratique pour se mettre à la portée des clients et leur assurer le meilleur service.

Maîtriser la comptabilité et la fiscalité

La base pour exercer correctement son métier de comptable agréé est d’avoir des connaissances solides en matière comptable et fiscale. Cela commence par le suivi d’études complètes et reconnues, comme le programme de formation professionnelle validé par l’obtention du titre de comptable professionnel agréé. Une fois en activité, un bon CPA ne cesse jamais d’apprendre grâce à la formation continue et se tient constamment à la fine pointe des évolutions et des nouvelles normes en matière comptable, fiscale, mais également des dernières technologies de l’information liées à l’exercice de sa profession. Il possède une bonne connaissance des outils informatiques et bureautiques, suit les mises à jour et maîtrise dans les moindres subtilités le fonctionnement des systèmes d’information utilisés en comptabilité. De nature curieuse, le comptable agréé, qui collabore avec des clients évoluant dans divers domaines, s’intéresse et suit l’actualité de tous les corps de métier. Plus proche de ses clients, il les accompagne efficacement en mettant en place les pratiques administratives adaptées permettant d’optimiser la gestion des opérations courantes.

Être un bon communicateur

Savoir intégrer des services de tenue de livres dans des processus d’affaires, gérer les paies ou préparer les états financiers est certes indispensable pour un comptable agréé, mais insuffisant. Un CPA collabore avec des professionnels qui ne sont pas des experts des chiffres, mais des spécialistes dans leur domaine, qui ont besoin d’un avis éclairé pour prendre des décisions stratégiques et optimiser la gestion de leur entreprise. Un bon comptable agréé est avant tout proche de ses clients, à leur écoute et faisant preuve d’ouverture d’esprit. Il va au contact des autres services de l’entreprise et des interlocuteurs externes, glanant les informations afin d’avoir une vision globale de la compagnie et d’en faire une analyse juste. Il communique en toute transparence avec sa clientèle, tout en employant un vocabulaire et un discours à sa portée, et conseille activement ses clients tant dans le cadre du démarrage d’entreprise que de l’encadrement administratif, la vérification diligente ou encore l’implantation de logiciel.

Savoir faire preuve de bon sens et d’adaptabilité

Grâce à son ouverture d’esprit, un bon comptable agréé est capable de se remettre en question et d’adapter ses méthodes, voire en adopter de nouvelles, pour améliorer ses performances, et cela dans le seul but de mieux servir son client. Pragmatique, il sait sortir des chiffres pour créer des traitements comptables sur mesure et des modes de fonctionnements optimaux pour sa clientèle. Doté d’un solide bon sens, il sort la comptabilité de son carcan afin d’aider le client à anticiper les imprévus ou sortir d’une situation difficile. Un comptable agréé compétent fournit à son client les outils et les données qui lui permettent notamment de mesurer une situation ou d’arbitrer des objectifs contradictoires. Il l’accompagne également durant toutes les étapes du processus d’achat, de vente, de restructuration ou de fusion d’entreprise tout en veillant à préserver constamment ses intérêts.

Finalement, comment peut-on définir un bon comptable agréé ? Il s’agit d’un expert en comptabilité et fiscalité, curieux et régulièrement formé. Mais c’est aussi un individu qui communique constamment avec ses clients, soucieux de leur fournir les outils leur permettant de prendre les bonnes décisions et de gérer leurs affaires de manière optimale.

Share