3 astuces pour trouver un bon CPA à Montréal

12/05/2016

Dresser une liste de CPA à Montréal n’est pas compliqué. Il suffit d’ouvrir les Pages Jaunes ou de faire une simple recherche sur internet, et le tour est joué. Par contre, une fois que l’on a répertorié tout un tas de CPA, quelles sont les méthodes pour en dénicher un bon ? Se fier aux recommandations et au bouche-à-oreille, fuir les tarifs trop bas et vérifier les qualifications du comptable constituent de bonnes premières étapes pour sélectionner un CPA de confiance.

Compter sur le bouche-à-oreille

Comme pour l’ensemble des métiers de services, les recommandations et le bouche-à-oreille constituent une piste de qualité. Après tout, il s’agit de trouver un professionnel fiable et de confiance, dans un domaine que l’on maîtrise peu, voire pas du tout! Il ne faut surtout pas hésiter à en parler autour de soi afin de faire fonctionner son réseau, car les gens contents de leur CPA ne pensent pas toujours à en parler ! À contrario, les personnes qui ne sont pas satisfaites de leur comptable, du fait de délais trop longs, de manque de compétence, de communication ou de transparence, ou encore de tarifs exorbitants, vous le feront bien savoir. Les chambres de commerce et les centres d’aide aux entrepreneurs, qui détiennent des listes de contacts reconnus dans la région, sont un autre axe de recherche à exploiter.

Fuir les tarifs anormalement bas

On peut être compétitif et afficher des prix concurrentiels, à condition de conserver une certaine cohérence. C’est là que cela devient complexe, car il y a vraiment de quoi se perdre dans les tarifs, une consultation pouvant passer de 20 $ à 225 $ d’un professionnel à l’autre. Généralement, mieux vaut éviter les tarifs très bas qui sont proposés par des comptables improvisés, sans cabinet avec pignon sur rue et dépourvus d’assurance en responsabilité professionnelle. Le professionnel doit aussi disposer d’un minimum d’informations sur la situation du client et mesurer l’étendue de sa mission afin d’établir un prix adéquat. Il faut également se méfier des tarifs fixes établis sans aucune analyse sommaire du travail à accomplir ; en toute logique, plus le dossier est complexe et chronophage, et nécessite les compétences d’un expert, plus les honoraires du comptable seront élevés.

Vérifier les qualifications du CPA

Tous les CPA de Montréal, que ce soient des comptables agréés du Québec (CA), des comptables généraux accrédités du Québec (CGA) ou des comptables en management accrédités du Québec (CMA), sont affiliés à l’Ordre des comptables professionnels agrées du Québec, et une consultation du site internet permet de connaître immédiatement la liste des professionnels inscrits. Cette affiliation est un gage de qualité, car cela signifie que le CPA dispose d’un niveau académique suffisant, que ses erreurs sont couvertes par une assurance en responsabilité professionnelle et que les collaborateurs du cabinet suivent régulièrement des formations. Cette vérification a d’autant plus d’importance que le CPA est également la personne à qui l’on va confier une masse de données confidentielles et sensibles, telles que ses coordonnées bancaires et ses numéros d’assurance sociale.

Il n’est pas si difficile de trouver un bon CPA à Montréal. Reste encore à sélectionner le professionnel qui répondra le mieux à ses besoins. Dans le cadre d’une mission simple, un appel téléphonique peut s’avérer utile pour poser quelques questions sur les spécialités du cabinet et la typologie de la clientèle afin de vérifier que le profil du bureau de comptables est approprié pour traiter sa demande. Il est en revanche préférable de solliciter un entretien afin de déterminer l’étendue et les différents aspects de la mission avant de mettre en place une collaboration suivie avec un CPA.

Share


Mettez-vous à l’abri des pénalités fiscales

Assurez une bonne tenue de livres en 11 points faciles

Merci, veuillez consulter votre boîte courriel. Vous y trouverez votre guide.